Archives des actualités

Retour à la liste »

Le charançon rouge arrive dans le cap Corse

Le Charançon rouge arrive dans le cap Corse

 

Description du Charançon rouge :

            En 2006 un ravageur redoutable des palmiers, le charançon rouge Rhyncophorus ferrugineus a été détecté pour la première fois en Corse (Porto-Vecchio).

            Il s’agit d’un grand coléoptère, originaire du sud-est de l’Asie.

            Son introduction s’est faite avec l’importation de palmiers contaminés.

            Comme tous les coléoptères, le charançon rouge a lui aussi plusieurs stades de développement : œuf, larve, nymphe, adulte.

            L’adulte est de couleur rouge avec des taches noires. Il mesure à peu près 3 cm de longueur et se caractérise par un long rostre. L’adulte a des ailes et des pattes et ce n’est que sous cette forme que le charançon rouge se déplace.

            La larve est jaunâtre sans patte.

            Les œufs sont blanc crème et ovales. Ils mesurent 2,6mm de long et 1,1 mm de large.

            Pour passer du stade larvaire au stade adulte, l’insecte se crée un cocon dans lequel il se nymphose.

 

De gauche à droite : Cocon, larve, nymphe et adulte du charançon rouge.

            Depuis son arrivée en Corse le charançon rouge ne cesse de se propager.

            Il n’existe aucun prédateur naturel assez vorace pour réguler ce ravageur. La seule régulation est faite par l’homme. Dès que la pression humaine est relâchée, le charançon rouge regagne du terrain.

Le 14/09/2012 un palmier infesté par le charançon rouge a été signalé par un particulier sur la commune de Brando. La FREDON a constaté la présence du ravageur. Il s’agit du premier signalement du charançon rouge dans le Cap Corse.

            Il est primordial que les palmiers infestés soient détectés et traités le plus vite possible afin de limiter la dispersion du ravageur.

           Pour cela tous les propriétaires de palmier de l’espèce Phoenix canariensis (palmier des Canaries) sont priés de prendre leur responsabilité. Il faut surveiller les palmiers (voir symptômes ci-dessous) et signaler toute attaque ou à sa mairie ou à la FREDON ou à la DDCSPP (voir les coordonnées ci-dessous) ou bien passer directement par un professionnel agréé (voir la liste des professionnels ci-joint).

 

Dégâts et Symptômes :

            Les dégâts sont causés par les larves qui se nourrissent des tissus vasculaires en forant l'intérieur des palmes.

            Les symptômes clés d’infestation sont : désaxement de la flèche, perforations et encoches sur les palmes, affaissement des palmes juvéniles, chutes de palmes, présence de cocons, larves ou adultes de charançon. Certains symptômes ne sont pas discriminants de la présence du charançon rouge dans un palmier et tous ne s’expriment pas au même moment.Attention : le palmier reste longtemps vert même si le cœur est déjà complètement rongé.

Affaissement des palmes

 

Prophylaxie :

            Evitez les tailles trop sévères (style ananas). Une taille radicale stresse la plante qui devient donc plus sensible aux attaques parasitaires. Seules des palmes qui dessèchent de manière naturelle peuvent être enlevées.

            Evitez les tailles pendant la période du vol du charançon (mars à décembre) car les plaies attirent les insectes.

 

FREDON fredoncorse@orange.fr et DDCSPP Haute Corse, ancien Service de la Protection des Végétaux (04 95 58 91 00).